FacebookTwitterFeed

Imprimer Initialiser la taille du texte Agrandir la taille du texte

Quand les discours partisans évincent le bien-être de l'enfant

  • Créé le mercredi 2 octobre 2013
  • Catégorisé dans : Actualités

La FCPE appelle à la raison concernant la réforme des rythmes scolaires.

Il n'aura échappé à personne que la campagne pour les élections municipales et les élections professionnelles des enseignants a commencé. Pourtant, le bien-être de nos enfants vaut bien plus qu'un discours partisan.

La FCPE, première fédération de parents d'élèves, s'inscrit en faux contre les annonces à l'emporte-pièce selon lesquelles la réforme ne causerait que fatigue et pagaille. Elle met aussi en garde contre ceux qui voudrait saboter une réforme dont ils n'ont jamais voulu pour pouvoir dire ensuite que cela ne peut pas fonctionner.Fotolia 16605697 M

Il faut remettre l'intérêt des enfants au cœur du débat.

En 2010, s'appuyant sur de nombreuses auditions et études, la mission parlementaire d'information sur les rythmes scolaires menée par les députés Xavier Breton (UMP) et Yves Durand (PS) préconisait l'abandon de la semaine de quatre jours. Et en 2011, dans « l'appel de Bobigny », enseignants, parents, associations d'éducation populaire et collectivités territoriales n'en demandaient pas moins.

La FCPE demande au gouvernement de rester ferme pour que la réforme des rythmes bénéficie à tous les enfants de France dès la rentrée 2014.

 

Twitter   Facebook  
>

Espace réservé

Fédération des Conseils de Parents d'Elèves

108-110 avenue Ledru-Rollin
75544 Paris cedex 11
Tél : 01.43.57.16.16
Fax : 01.43.57.40.78

 

Mentions légales

Copyright © 2011 --- FCPE
Tous droits réservés

Lire les mentions légales