Initialiser la taille du texte Agrandir la taille du texte

L'orientation dans le projet éducatif de la FCPE

  • Dernière mise à jour vendredi 30 mai 2014
  • Catégorisé dans : L'orientation

Pour une orientation choisie

Extrait du Projet éducatif de la FCPE adopté lors du congrès de Nancy-Vandoeuvre, les 11, 12 et 13 juin 2011


L’orientation doit être comprise et mise en œuvre comme un processus continu qui inscrit dans la durée le suivi de chaque élève dans ses choix, ses changements de parcours, ses difficultés, ses aspirations.


Le collège offre aux jeunes la possibilité de préparer leurs choix d’orientation par une information de qualité sur les métiers, les branches professionnelles et les voies de formation. La découverte du monde du travail est un élément essentiel de l’enseignement pour une orientation active des jeunes vers une insertion professionnelle réussie ; elle doit être offerte à tous les élèves de collège. En parallèle, il est nécessaire de les aider à mener une réflexion sereine à travers l’éducation à l’orientation. Le collège unique n’est pas le collège de l’uniformité, il est le lieu où tous les jeunes apprennent ensemble ce qui leur est indispensable pour construire leur parcours et leur vie.


Pour ce faire, la culture technologique est à dispenser à tous. Ainsi, dès lors qu’on lui a donné les moyens d’en comprendre les enjeux et les étapes, l’élève est véritablement acteur de son orientation. Car, in fine, c’est à lui et à ses parents que ce choix appartient. L’orientation par l’échec aboutit à l’exclusion et à la sortie du système éducatif sans aucune qualification d’un trop grand nombre de jeunes. Il faut lui substituer une orientation choisie correspondant au projet de l’élève. L’option pour une filière de formation doit répondre en priorité aux choix et aux besoins de chaque jeune, sans perdre de vue les attentes de la société et du monde du travail.


Ainsi, après le collège et l’acquisition des connaissances et compétences indispensables, la diversification des parcours intervient pour chaque élève après qu’il a construit progressivement son propre projet de formation. Cette diversification obéit à des choix personnels et non à une volonté de séparation et de sélection élitistes. Elle se distingue ainsi d’une orientation par défaut qui maintient une hiérarchie de dignité entre les différentes voies de formation et empêche la démocratisation de la réussite de tous les jeunes.


Cela suppose que chaque lycée soit en mesure d’offrir une palette de formations aussi large que possible pour répondre à un maximum d’attentes et permette aux élèves de construire au mieux, progressivement, leur parcours en supprimant le cloisonnement des filières. Le lycée devient alors un lieu unique réunissant tous les types de parcours permettant d’accéder au baccalauréat et une redéfinition des enjeux et des conditions matérielles auxquels s’obligent l’État et les collectivités territoriales.

boussole
L'orientation dans notre projet éducatif Le conseil de classe Faire appel Les outils de l'orientation Aller plus loin L'orientation