Lettre d'information n°60 décembre 2015

BandoNL60
Lettre n° 60 - Décembre 2015 ... facebook twitter  
edito2015   agenda280

De nouveaux droits pour les parents délégués !

LMoyanoEnfin, le gouvernement se décide sous la pression de notre fédération à ouvrir les négociations pour créer un véritable statut du parent délégué. Ce projet d’un statut, nous le portons à bout de bras depuis l’adoption de notre projet éducatif. Nous en avions fait une de nos 12 exigences pour interpeller les candidats à l’élection présidentielle. Le président de la République s’était personnellement et solennellement engagé à y répondre favorablement au cours de son quinquennat. Trois années ont passé, notre travail a porté ses fruits puisque l’année 2016 devait être celle de l’aboutissement de nos revendications. Lors de son arrivée au ministère, Najat Vallaud Belkacem nous avait reçus pour connaître nos priorités pour l’école. Nous lui avions bien sûr fait part de notre inquiétude sur les moyens qui manquaient à la refondation de l’école et à la future réforme du collège... Mais nous lui avions surtout exprimé notre indignation de ne pas voir les promesses tenues. Nous lui avions ainsi exprimé que nous comptions fermement obtenir un statut du parent délégué avec notamment le droit à un congé de représentation, à des horaires de réunion compatibles avec nos activités professionnelles. Il s’agit de valoriser notre expérience de responsable associatif à travers la formation et la validation des acquis de l’expérience (VAE). Chacun d’entre nous, militants FCPE représentant les parents d’élèves, doit être pleinement reconnu dans son engagement. Nous demandons que ce statut se traduise par la promulgation d’un décret signé par les deux ministres de l’Education et du Travail. Ce décret doit reprendre les propositions qui sont les nôtres depuis de nombreuses années, concernant les instances nationales et académiques mais également les instances locales. Avec une consultation large des CDPE début décembre, nous avons enrichi notre réflexion et formulé des propositions concrètes aux ministères concernés. Nous exigeons qu’enfin, les parents d’élèves ne soient plus les éternels invités – parfois évités – de la communauté éducative, mais bien des élus avec les possibilités matérielles de remplir pleinement leur mandat.
Nous comptons maintenant fermement gagner ce nouveau droit social qu’est le statut de parent délégué. Ensemble, nous le gagnerons !

 160116 NL60 2

Le 16 janvier, la FCPE nationale organise deux journées thématiques. L'une sur l'orientation choisie, la deuxième sur la réforme du collège. Pour plus d'informations, contactez le siège au 01 43 57 16 16.

   

300116 NL60 2Le samedi 30 janvier, les présidents départementaux se réuniront pour la deuxième journée des présidents FCPE.

terrain500   chiffre280

Familles, école, grande pauvreté : quelle coéducation pour lever les incompréhensions

PPerierNL60Lors du forum sur les représentants de parents d'élèves et la coéducation, qui s'est déroulé le mardi 15 décembre 2015 au lycée Jean-Zay à Paris, le sociologue Pierre Périer, professeurs de sciences de l’éducation à l’université Rennes  2, était invité à venir présenter ses travaux sur les relations entre les familles et l’école, et plus précisément sur les comportements des parents « invisibles », membres des classes populaires et immigrés. Il a ainsi démontré comment se mettait en place petit à petit une défiance vis-à-vis de l’institution. « Tout part d’une asymétrie du rapport parents-professeurs, explique-t-il. L’un des nœuds du problème, c’est que les enseignants demandent aux parents une série de compétences que ces derniers ne possèdent pas forcément ». A la maison, il est attendu que les parents « suivent la scolarité » de l’enfant en l’aidant à ses devoirs. Autant de tâches dévolues à leur rôle et responsabilité de parent d’élève mais qu’ils sont inégalement en capacité d’exercer. Les familles les plus démunies sont face à une injonction paradoxale car elles ne peuvent ni participer de façon efficace, ni se tenir en retrait au risque d’apparaître comme des parents défaillants. « Cette sanction symbolique affaiblit les familles. Elles mettent alors en œuvre un mécanisme de défense pour se protéger : elles se soustraient au regard et au jugement de l’école qui, indirectement, les culpabilisent et les humilient parfois ». Une des pistes ? Créer un cadre de coopération avec les parents eux-mêmes, juste et respectueux de ce qu’ils sont.

 

7,10 euros net par heure. C’est l’indemnisation prévue par le ministère de l’Education nationale pour la participation des parents délégués aux instances départementales, académiques et nationales à la prochaine rentrée.

twit280

Najat Belkacem @najatvb

Retour en vidéo sur cette journée “Représentants de parents d'élèves et coéducation”. #StatutParent >> http://dai.ly/x3i749u

 

fcpe 93 @fcpe93

@FCPE_nationale La @fcpe93 obtient la tenue des CDEN [1/2] en dehors des heures ouvrables ! Vote unanime et 3 abstentions #statutparent


video500   Web280

Pourquoi demander un statut pour les parents ?

LMStatutNL60

Liliana Moyano nous explique pourquoi il est urgent de reconnaître l'action et l'investissement des parents dans l'école et pour l'école.

Un statut pour les délégués parents

Revendication historique de la FCPE, le statut du parent délégué est en passe d'aboutir. Découvrez le contenu des mesures annoncées par la ministre de l'Education nationale lors de la journée sur la coéducation du 15 décembre à laquelle la FCPE a largement participé pour porter ses exigences. La FCPE a réaffirmé son souhait de voir rapidement mis en œuvre un décret fixant un statut pour les parents délégués, celui-ci doit permettre à tous les parents de pouvoir s’engager sans que cela ne les pénalise financièrement ou dans leur entreprise. Par ailleurs, la FCPE souhaite obtenir la mise en œuvre concrète des dispositions du décret de 2006 sur les heures de réunion, le droit des parents, la distribution des documents.

 

com500   kiosque280 

Créations de postes : dans le secondaire, le compte n’y est pas !

Oui à l’égalité, Oui à la fraternité, Oui à la solidarité, Non à la haine

La FCPE s'indigne que la majorité sénatoriale puisse se prononcer contre l'égalité des enfants devant la cantine scolaire

Vive la République laïque !

Régionales 2015 : la FCPE appelle à voter dans l’intérêt des élèves, dans le respect de ses valeurs fondatrices

 

RDP 403 NL59 Retrouvez notre dossier "La laïcité, la garantie du vivre ensemble" dans la Revue des Parents (n°403), datée de décembre 2015.

NL-Basdepage

 Si vous ne souhaitez plus recevoir d'email de notre part,