Poids du cartable : pensez à son dos !

Cela fait des années que la FCPE tire la sonnette d’alarme : un cartable trop lourd a un impact important sur le dos et la colonne vertébrale. Le problème perdure pourtant. Décryptage et conseils pratiques.

Selon les professionnels de santé, un cartable ne devrait pas excéder 10 % du poids de l’enfant. Soit en moyenne 3,4 kg pour un élève de 11 ans et 4,4 kg pour un élève de 13 ans. A en croire les pesées organisées chaque année par les militants FCPE devant les écoles et les collèges, on est loin du compte. Selon les dernières mesures effectuées, la plupart des cartables de collégiens pèsent plus de 17 % de leur poids ! Problème, les séquelles dorsales pour les enfants s’avèrent dramatiques et la liste des maux se conjugue au pluriel : déformation du squelette, déséquilibre dans la marche, compression respiratoire, scoliose, lombalgies etc. Certes, depuis la publication d’une circulaire en janvier 2008, le ministère de l’Éducation nationale reconnaît le surpoids du cartable comme un problème de santé publique. Pour autant, et bien que des efforts aient été fournis – par exemple ; diminution du nombre de fournitures, réduction du poids des livres – le problème demeure. « Pour la FCPE, seul un texte législatif ou réglementaire pourrait imposer plus facilement le changement, la circulaire n’étant pas perçue globalement comme une contrainte », indique Hervé-Jean Le Niger, vice-président de la FCPE.

Échanger avec les équipes éducatives
La mobilisation reste donc d’actualité. C’est pourquoi la FCPE recommande aux parents d’échanger avec les équipes éducatives afin de trouver des solutions pour alléger le poids des cartables. Par exemple : autoriser un livre pour deux, permettre de stocker les livres dans une armoire présente dans la salle de cours, mettre des casiers à disposition des élèves et faire le choix de plusieurs cahiers avec moins de pages qu’un seul très volumineux pour toute l’année. Une autre piste est de solliciter davantage les infirmières et les médecins scolaires, mais aussi les professeurs d’éducation physique qui peuvent jouer un rôle crucial en transmettant aux enfants les bonnes habitudes de redressement postural. Enfin, l'utilisation de manuels numériques est également à explorer pour alléger le poids du cartable.

A noter que les parents peuvent aussi contribuer à résoudre le problème. Par exemple, lors des achats de rentrée, en optant pour un cartable en tissu le plus léger possible, idéalement un sac à dos, avec anses et renfort de confort au dos. Il est également recommandé d’aider son enfant à organiser son cartable en veillant à ce qu’il ne prenne rien de superflu. S’assurer enfin que le cartable est bien réparti sur les deux épaules et raccourcir éventuellement les sangles pour bien plaquer le sac contre le haut du dos.

Parmi les pistes d’action intéressantes, la FCPE revendique l’achat d’une double collection par niveau de classe pour les livres les plus utilisés, de manière à ce que les enfants n’aient pas à les transporter. Un conseil : ne pas hésiter à sensibiliser les conseils départementaux et les inspections académiques pour obtenir une aide.
Hervé-Jean Le Niger, vice-président de la FCPE